01

Le Projet

Le projet culturel et artistique du Théâtre de l’Èvre est tout d’abord un projet de vie.

Après plusieurs années d’expériences parisiennes au cœur d’événements culturels et associatifs, nous avions à cœur de mêler notre envie de calme et de campagne à notre besoin de culture et de rencontres. Après diverses recherches, nous avons découvert le vieux bourg de Notre Dame du Marillais, une grande maison, un jardin ombragé, les bords de Loire, les dépendances de la maison… En un mot, nous avions, devant nous, notre projet de vie : un lieu théâtral au cœur d’un paysage rural et touristique à l’embouchure de l’Èvre.

A mi-chemin entre deux grandes villes, Nantes et Angers qui offrent nombre de spectacles variés, et au cœur des Mauges qui diffusent quelques spectacles sur un large territoire de 1 500 kilomètres carrés, il nous fallait définir un projet culturel cohérent avec les acteurs et le lieu où nous nous trouvions.

Au fil du temps, nous avons pu rencontrer différents interlocuteurs et définir notre projet, découpé ici en huit parties.

1/ Une saison sur six mois s’étendant de mi-Avril à mi-Octobre.

Nous offrirons ainsi une programmation sur les temps de l’année où les spectacles se font plus rares. En effet, à partir du mois de Mai, les salles culturelles existantes aux alentours baissent le rideau petit à petit, et le ré-ouvrent fin Septembre.

Pourtant, la région, douce et touristique avec « la Loire à vélo », attire de nombreuses personnes désireuses de divertissements en parallèle de leurs vacances sportives. Pour ces vacanciers et pour les habitants des environs présents l’été, nous avons à cœur de créer une dynamique culturelle et festive.

2/ Une programmation centrée sur les troupes professionnelles.

A contrario de ce qui se fait en majorité sur le territoire, nous souhaitons avant tout programmer des compagnies professionnelles. C’est notre engagement concret pour soutenir la profession. C’est aussi dans ce but que nous ouvrons notre maison et accueillons des artistes en résidence.

Une partie de la programmation se déroulera « dans les murs » car nous estimons important de faire venir les spectateurs au théâtre. Et une autre partie de la programmation se déroulera « hors les murs », chez nos partenaires, les institutions locales (crèches, écoles, maisons de retraite et centres sociaux), car il est également important d’aller à la rencontre du public, là où il se trouve. L’équipement du théâtre est à ce but, mobile, et peut être déplacé là où les besoins s’en ressentent.

Théâtre, marionnette, conte, chanson, danse, ou encore des projections vidéo, la programmation se veut éclectique !

3/ Une salle de spectacle s’inscrivant dans le paysage rural.

La salle de spectacle est une ancienne grange d’environ soixante-cinq mètres carrés pouvant accueillir un public d’environ quarante-cinq personnes. On y accède par un chemin communal offrant une entrée propre au public.

La loge des artistes est attenante à la salle. C’était, dans une autre vie, des soues pour les cochons !

Et derrière la salle, le jardin et le pré offrent une belle scène de verdure aux beaux jours.

4/ Des artistes en résidence en lien avec la population locale.

Parmi nos engagements, la résidence d’artistes est primordiale autant pour apporter une aide aux artistes (lieu de création, de répétitions, cadre de verdure atypique et favorable à la création) que pour dynamiser le tissu local. La résidence est un échange entre l’artiste et la structure d’accueil. Et à ce titre, le Théâtre de l’Èvre insiste pour que les artistes accueillis puissent partager leur regard et leur art avec les populations alentours, que ce soit lors de rencontres ponctuelles, de stages sur un week-end ou de collaboration sur le long terme autour d’un projet commun avec des partenaires associatifs locaux.

5/ Un atelier de conception à destination des artistes, ouvert au public.

Les artistes ont souvent besoin de passer du plateau à l’atelier pour ajuster un détail technique sur un objet ; de l’atelier à la table ; de la table au plateau dans le cadre des créations de spectacles ou même des répétitions.
Aussi, juste à côté de la salle de spectacle sera mis à leur disposition, un atelier de fabrication d’éléments de décor, d’accessoires, de marionnettes…

Il sera également possible au public, de visiter cet espace, et ainsi de voir l’envers du décor, de poser des questions, de comprendre et d’ouvrir le champ des possibles.
Que ce soit pour les jeunes ou les moins jeunes, nous pensons qu’il est important de susciter l’envie et la créativité chez chacun.

6/ Des scènes en plein air pour le plaisir du spectateur.

L’été, c’est l’occasion de profiter des extérieurs.
Le jardin et le pré, situés derrière le théâtre, d’environ six cents cinquante mètres carrés et composés d’arbres, d’arbustes et donnant sur la Loire, ou plus exactement l’Èvre, se transforment en scènes de plein air aux beaux jours.
De lectures buissonnières en saynètes intimistes ou larges fanfares, le promeneur happé par la magie du lieu, se prélasse et rêve un peu.

C’est aussi là notre mission : susciter l’émotion et prévenir de la morosité.

7/ Des camps d’été pour adolescents sur le thème du théâtre.

Dans la même veine que celle des scènes en plein air, nous souhaitons organiser des camps d’été pour adolescents sur la thématique du théâtre.
Le jardin et le pré sont suffisamment grands pour accueillir les toiles de tente ou si le temps ne le permet pas, les combles aménagés dans la maison le permettront.

Cette pratique est cohérente avec notre réalité : plutôt que de chercher à faire venir individuellement les citadins à la campagne pour assister à un spectacle, nous offrons la possibilité à des groupes d’adolescents de venir faire du théâtre en camp d’été.

8/ De l’action culturelle pour être au plus proche des publics.

Nous souhaitons nous positionner comme un acteur important au cœur de la communauté de communes du canton de Saint Florent-le-Vieil en facilitant la rencontre entre la culture et les citoyens.
Pour cela, nous nous rapprochons de tous les acteurs en place : les crèches, les écoles (élémentaires et collèges), les centres sociaux et les maisons de retraite.

Au-delà de ces huit points détaillant notre projet culturel et artistiques,

Nous avons à cœur de dynamiser le territoire et de contribuer à ce que les envies émanant de tout individu puissent se réaliser.
Nous souhaitons être une structure ouverte où les personnes peuvent trouver un appui pour leur projet (tant dans son développement que dans son accompagnement et sa réalisation).
Nos diverses expériences au sein de milieux associatifs, en partenariat avec des habitants et des élus, nous ont permis d’acquérir le savoir-faire et la volonté nécessaire à la conduite de ce type de projet.

A ce propos, pourquoi ne pas organiser, une fois par an, un forum regroupant le tissu culturel associatif et communal.
Le but de cette manifestation serait d’annoncer aux habitants tous les spectacles et les sorties de la saison sur leur territoire.
L’événement pourrait prendre la forme d’une sorte de présentation de saison au cours de laquelle toutes les personnes intéressées recevront toute l’information en une seule fois.

Ce forum permettrait aussi aux structures de se retrouver autour de leurs projets (personnels ou en commun avec d’autres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *