header001

Les spectacles

Une programmation de six mois, en parallèle des saisons classiques, de mi-Avril à mi-Octobre.

 

  • Samedi 25 Avril à 20h30 25Avril_web Soirée festive de présentation de saison.  Entrée libre mais réservation vivement conseillée ! La soirée débutera par le programme de la saison et se poursuivra par quelques petites choses à boire et à manger.
  • Samedi 2 Mai à 10h30 et Dimanche 3 Mai à 10h30 Un programme dédié aux tout-petits, d’une durée totale d’une heure quinze avec collation et espace pour gigoter entre deux spectacles.

-> Viens, je t’emmène… Un spectacle chorégraphique participatif à la fois drôle et poétique à la rencontre d’auteurs et d’illustrateurs de la littérature jeunesse. Chorégraphe et interprète : Isabelle David. Durée : 25 minutes.   -> Les aventures du chat Pacha Un chat, un poisson, madame la lune… un univers féérique mêlé de comptines, marionnettes et chansons dans lequel la comédienne marionnettiste, Mélisse Magny, nous emmène. Durée : 15 à 20 minutes.

  • Samedi 16 Mai à 20h30 et Dimanche 17 Mai à 16h30 Ciné-concert.

-> Le Mécano de la « General » The General (titre original) est un film américain de 1926, réalisé par Buster Keaton et Clyde Bruckman. Pitch : Johnnie est le mécano de la locomotive appelée la « General ». Lorsque la guerre de Sécession éclate, Johnnie a toujours du mal à choisir entre son train, et Annabelle Lee, son deuxième amour. Comme il ne peut pas s’engager dans l’armée, Annabelle lui refuse son amour. Cependant, lorsque la « General » est volée par des espions de l’Union, avec Anabelle à son bord, Johnnie n’hésite pas à se lancer à la poursuite de son train et de sa fiancée. Anecdotes : Le sujet du film s’inspire d’un fait authentique de la guerre de Sécession : le raid d’Andrews. La scène de la chute de la locomotive dans la rivière est la plus onéreuse du cinéma muet. Il s’agit du premier film retenu pour constituer le fonds du National Film Registry aux États-Unis. Avec, au piano : Daïki Burger. Durée : 1h18.  

  • Samedi 30 Mai à 20h30 et Dimanche 31 Mai à 16h30 Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable (ayant lieu du 30 Mai au 05 Juin), l’association Le Nid proposera un spectacle ludo-éducatif sur le tri sélectif.

-> Le tri, c’est mon truc !  – Enthousiasmée à l’idée d’être l’assistante d’un conférencier, Amanda remplace son amie au pied levé. Mais les choses ne se passent pas comme prévues, l’intervenant se révèle être un personnage assez peu ordinaire et le sujet du tri sélectif ne lui plaît pas réellement. Le tri, Amanda, c’est pas son truc ! Durée : 45 minutes, tout public.

  • Samedi 13 Juin à 20h30 et Dimanche 14 Juin à 16h30

-> On n’apprend pas les chansons dans les livres – Spectacle chanté en ombres et marionnettes Deux vieux italiens, un homme et une femme, évoquent une vie de labeur et d’émigration, en quête permanente de subsistance, où l’allégresse s’efforce de faire oublier la dureté intrinsèque du vécu. Les chants populaires rythment et accompagnent ce quotidien, tout comme les moments marquants, la naissance et la mort, le travail et l’amour, la souffrance et la joie. Ces chants ont été collectés peu avant leur oubli programmé par les transformations définitives dans les modes de vie et de production aux lendemains de la Seconde guerre mondiale. Ils connaissent depuis, une seconde vie, dédiée à la survie d’une culture populaire moins uniformisée, à l’heure de l’inflation médiatique et de la culture de masse. Ainsi, le récit de ces deux personnages aidé du jeu d’ombre, de projections d’images ou d’extraits de films, nous font voyager à travers l’Italie et ses paysages, sa vie quotidienne, son labeur, cherchant à restituer le contexte perdu de ces chants et participer ainsi à leur transmission. Durée : 45 minutes, tout public.

  • Samedi 20 Juin à 20h30 et Dimanche 21 Juin à 16h30 Ciné-concert.

-> Le Fantôme de l’Opéra  Film de 1925, adapté du roman de Gaston Leroux. Pitch : Erik, être à moitié fou rejeté par la société, vit dans les sous-sols désaffectés de l’opéra Garnier à Paris. Amoureux d’une des cantatrices, il intrigue pour qu’elle obtienne le premier rôle, avant de lui réclamer son amour en retour. Mais celle-ci, découvrant la profonde laideur de celui qu’on appelle le Fantôme de l’Opéra, cherche par tous les moyens à échapper à son emprise, avec l’aide de son prétendant. Anecdotes : Universal a produit en 1929 une version sonore du Fantôme de l’Opéra, certaines scènes ont été post synchronisées, d’autre supprimées et d’autres enfin ajoutées. Lon Chaney a refusé de participer à cette production, on a donc supprimé les scènes où il remue les lèvres et on a ajouté une voix quand il se présente de dos. Cette version est considérée comme perdue. Plusieurs séquences ont été tournées à Paris, on peut voir les édifices suivants : Opéra Garnier, Palais Royal, Notre-Dame de Paris, ainsi que les berges de la Seine. À l’origine plusieurs séquences ont été tournées sur des pellicules couleur. Après plusieurs versions ne subsiste en couleurs que la scène du bal masqué. Dans la scène où l’héroïne retire le masque du fantôme, il était prévu d’administrer des sels aux spectateurs qui se trouveraient mal. Avec, au piano : Daïki Burger. Durée : 1h34.  

  • Samedi 4 Juillet à 20h30 & Dimanche 5 Juillet à 17h00 Carte Blanche au Théâtre de l’Èvre #2

-> Le petit garçon trop curieux – Adaptation du conte « Le moulin bariolé ». Le principe de la « Carte Blanche au Théâtre de l’Èvre » est la réalisation d’un travail artistique et esthétique en un temps très court. Cette fois-ci, l’équipe a un petit mois pour mettre en scène, en images et vidéos le texte du conte « Le moulin bariolé ». Ce conte, écrit en vers, raconte l’histoire d’un enfant curieux, rêveur et opiniâtre, qui vaincra l’adversité, dans un monde lié à des idées passéistes et gardé par un ogre qui dévore les enfants trop malins. Le texte possède un ton dynamique, il est jalonné d’images aussi bien poétiques qu’humoristiques, décrites avec un vocabulaire recherché. Durée : 30 minutes Tout public à partir de quatre ans La librairie ParChemins de Saint Florent-le-Vieil s’associera une nouvelle fois à l’événement en apportant des contes qu’elle aura sélectionnés.

  • Mardi 14 Juillet de 11 heures à 19 heures (spectacle à 16 heures)
-> L’Épopée du Supersage – à 16 heures, durée 1h20, tout public. Un spectacle écrit d’après un texte sumérien vieux de 4000 ans qui nous appelle à la vigilance pour éviter le déluge. L’Odyssée du Supersage est une tournée théâtrale qui se déplace à vélo de commune en commune. La tournée 2015 part de Normandie, rejoint la Loire, puis le canal du Midi pour finir en Espagne. Sur son chemin, elle s’arrête à Notre-Dame du Marillais pour jouer en plein air, au bord de l’Èvre. Pour l’occasion, il est prévu une journée de fête. La garden-party de l’Élysée n’aura rien à envier à notre pique-nique, façon auberge espagnole, où chacun apportera quelque chose à manger ou à boire. Lors de son itinérance Distri, l’association qui porte l’Odysée du Supersage, a pour habitude d’échanger avec le public et les associations locales sur les alternatives. Nous appelons donc les associations qui le souhaitent à rejoindre l’événement. Entrée libre, de 11 heures à 19 heures.
  • Samedi 18 Juillet à 20h30 et Dimanche 19 Juillet à 17h00 Ciné-concert.

-> Le kid de Charlie Chaplin  Le Kid, (The Kid) est une comédie dramatique muette américaine écrite, produite et réalisée par Charlie Chaplin, sortie en 1921. The Kid est le premier long-métrage de Chaplin. Il remporta un énorme triomphe dès sa sortie, en étant le deuxième plus grand succès commercial de l’année 1921 derrière Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse. En 2011, il fut choisi pour rentrer au National Film Registry dans la conservation des films aux États-Unis par la Bibliothèque du Congrès, comme étant «culturellement, historiquement ou esthétiquement importants ». Pitch : La mère d’un jeune enfant, ne pouvant le faire vivre, décide de l’abandonner dans la voiture d’une famille fortunée. C’est alors que deux voyous décident de voler cette même voiture. Quelques rues plus loin, les voleurs entendent pleurer le bambin. Ils l’abandonnent dans une ruelle où passe un peu plus tard Charlot, un vitrier miséreux. Gêné par sa découverte, il tente d’abord de s’en défaire, avant de s’attacher à lui. Il l’éduque de son mieux, malgré les conditions difficiles. Cinq années passent ainsi dans la débrouillardise, mais surtout l’amour et la tendresse. Malheureusement, les services sociaux s’en mêlent… De son côté, devenue riche, la mère de l’enfant cherche à retrouver son fils.  Anecdotes : Ce film fait partie des neuf films que Chaplin a produits et réalisés suite à son contrat de distribution signé en 1916 avec le First National et pour lequel il a touché un million de dollars, tout en conservant la propriété de ses œuvres. Ce film fait partie de la Liste du BFI des 50 films à voir avant d’avoir 14 ans établie en 2005 par le British Film Institute. Avec, au piano : Daïki Burger. Durée : 1h08.  

  • Samedi 1er Août à 20h30 et Dimanche 2 Août à 17h00 Dans le cadre de l’Inauguration du Théâtre  !!

-> Comme au début (Chronique d’un quotidien) Après deux semaines de résidence au Théâtre de l’Èvre (en avril et en juillet), ainsi que dans d’autres lieux d’accueil et d’accompagnement, « En compagnie des hères » présentera sa première création, une pièce marionnettique d’une durée d’environ trente minutes. À l’issue des représentations, nous pourrons nous réjouir, autour de quelques agapes, de la première moitié de la saison passée, et trinquer à la seconde à venir.

  • Samedi 8 Août à 20h30 et Dimanche 9 Août à 17h00 Ciné-concert.

-> The toll of the sea  Film dramatique américain réalisé par Chester M. Franklin, sorti en 1922. Pitch : Fleur de Lotus, une jeune chinoise, découvre le corps d’un homme inconscient qui dérive dans le cours du fleuve. Elle lui porte secours. Il s’agit d’un américain, Allen Carver, qui visite la Chine. Attirée vers lui, elle devient sa maîtresse et Carver lui promet de l’emmener dans son pays. Mais les amis de ce dernier l’en dissuadent… Anecdotes : Premier long métrage utilisant un mélange de couleurs (rouge et vert sur deux négatifs superposés). Avec, au piano : Daïki Burger. Durée : 54 minutes.  

  • Samedi 29 Août Le Théâtre de l’Èvre participe à la Fête des associations du Marillais, un événement qui a lieu tous les 5 ans ! Atelier de fabrication de marionnettes avec les enfants de 15.30 à 18.30
  • Samedi 5 Septembre à 20h30 & Dimanche 6 Septembre à 17h00 Carte Blanche au Théâtre de l’Èvre #3

-> Couleur Inde – Danse et Poésie. Le principe de la « Carte Blanche au Théâtre de l’Èvre » est la réalisation d’un travail artistique et esthétique en un temps très court. Cette fois-ci, c’est l’Inde qui est à l’honneur avec Soazic Lélan, danseuse indienne. Elle sera accompagnée par Véronique Leraie qui lira des poèmes de Rabindranath Tagore, auteur indien. Durée : 40 minutes Tout public. La librairie ParChemins de Saint Florent-le-Vieil s’associera une nouvelle fois à l’événement en apportant des contes qu’elle aura sélectionnés.

  • Samedi 12 Septembre à 20h30 et Dimanche 13 Septembre à 17h00 Ciné-concert.

-> Le monde perdu  Film de 1925, réalisé par Harry Hoyt, adapté du livre de Arthur Conan Doyle. Pitch : Une expédition dirigée par le professeur Challenger quitte Londres pour le Brésil, dans le but de retrouver le Monde perdu, mentionné dans le journal de l’explorateur disparu Maple White.  Anecdotes : Le tournage nécessita l’utilisation de quelque cinquante modèles réduits de dinosaures, construits en un peu plus d’un an par le Mexicain Marcel Delgado. Ces figurines étaient constituées d’une armature d’acier, recouvertes d’éponge et de peau de bête en caoutchouc. Chaque minute de projection nécessita 960 images représentant autant de mouvements légèrement différents d’une ou de plusieurs figurines, un travail de patience qui demanda quatorze mois. Il fallait ensuite tourner les séquences avec les acteurs réels afin de les superposer à l’action déjà enregistrée, par la technique de l’animation image par image. Avec, au piano : Daïki Burger. Durée : 1h08. 

  • Samedi 19 Septembre à 20h30 et Dimanche 20 Septembre à 17h00 Un week-end tourné vers l’Afrique du Sud.

-> Ubuntu, contes de bonne espérance – Samedi 19 Septembre à 20h30 – Un spectacle de contes, inspiré de la propre histoire de la conteuse sud-africaine, Naomi Canard. Durée : 1 heure, tout public à partir de 7 ans. -> Conte à mama pour éléphanteau – Dimanche 20 Septembre à 17h00 – Dans ce spectacle, Naomi raconte les animaux de la savane aux tout-petits. Elle chante et danse au rythme de son Afrique du Sud natale et fait grande impression avec ses effets spéciaux artisanaux. Durée : 40 minutes, enfants à partir de 3 ans.

  • Samedi 3 Octobre à 18h00 et 20h30 & Dimanche 4 Octobre à 17h00 -> Le petit garçon trop curieux – Adaptation du conte « Le moulin bariolé ». C’est l’histoire d’un enfant curieux, rêveur et opiniâtre, qui vaincra l’adversité, dans un monde aux idées passéistes et gardé par un ogre qui dévore les enfants trop malins. Le ton dynamique du conte et les images, tour à tour poétiques et humoristiques, s’adresse aux plus grands ainsi qu’aux plus petits (à partir de 4 ans). Ce spectacle est une petite forme créée pour la « Carte Blanche au Théâtre de l’Èvre » du mois de Juillet. Il est programmé de nouveau dans une version retravaillée. 

Olivier Mavré : texte, mise en scène et animations vidéo Véronique Leraie : jeu Avec les participations amicales de Daïki Burger pour la musique et Dan Kost pour la voix de l’ogre. Durée : 35 minutes. Tout public à partir de quatre ans. La librairie ParChemins de Saint Florent-le-Vieil s’associera une nouvelle fois au Théâtre de l’Èvre en apportant des ouvrages sélectionnés sur le thème du conte.

  • Samedi 10 Octobre à 20h30 et Dimanche 11 Octobre à 17h00 Ciné-concert.

-> Soirée Méliès pour le dernier Ciné-concert de la saison Trois courts-métrages muets de l’un des principaux créateurs des premiers trucages du cinéma : Georges Méliès. Arrêt de caméra, surimpression, fondus, grossissements et rapetissements de personnages sont au programme ! Le tout saupoudré des touches blanches et noires de notre pianiste virtuose : Daïki Burger.

Les films diffusés seront « Vingt mille lieues sous les mers« , « À la conquête du Pôle Nord » et le grand classique : « Le voyage dans la lune« . Trois films muets basés sur des romans de Jules Verne, respectivement de 1907, 1912 et 1902.

Vingt mille lieues sous les mers Dans ce film, Georges Méliès a choisi de faire une mise en scène fantaisiste pleine d’imagination. Il fait parcourir au Nautilus 200 000 lieues sous les mers soit dix fois plus que celui de Jules Verne. Le film est peuplé de créatures fantastiques, le capitaine Nemo lui-même doit combattre des crabes géants, des hippocampes et une pieuvre gigantesque… Georges Méliès a fait appel au corps de ballet du Châtelet pour jouer dans ce film tourné au studio de Montreuil avec de nombreux effets spéciaux réalisés par d’ingénieuses machines. À la conquête du pôle narre l’expédition du Professeur Maboul et de six autres savants partis pour le Pôle Nord à l’aide d’un aérobus, et leurs péripéties face à un géant des neiges. Le voyage dans la lune Lors d’un colloque d’astronomie, le professeur Barbenfouillis crée l’événement en faisant part à l’assemblée de son projet de voyage dans la Lune. Il organise ensuite la visite à ses confrères de l’atelier où l’obus spatial est en chantier. Il sera propulsé en direction de la Lune au moyen d’un canon géant de 300 mètres de long. Le lancement réussit. Les six spationautes embarqués découvrent l’environnement lunaire et assistent à un lever de Terre. Faits prisonniers par les Sélénites, population autochtone de la Lune, ils parviennent à s’échapper. L’un des poursuivants reste accroché au fuselage de l’obus qui reprend le chemin de la Terre. De retour, les savants sont accueillis en héros et exposent triomphalement leur capture. Avec, au piano : Daïki Burger. Durée du spectacle : environ une heure.

  • Samedi 17 Octobre à 20h30 Soirée festive de clôture de saison.

Une réflexion au sujet de « Les spectacles »

  1. Châron Margot

    Bonjour,

    je vous contacte sur conseil d’Hamédy-weya, qui m’a parlé de votre lieu il y a quelques mois déjà..
    je suis comédienne et ma compagnie est basée au Mans, je suis toujours friande de découvrir de nouveaux lieux de travail et de rencontres avec le public.
    Avez-vous des possibilités d »accueil en résidence cet automne? pourrions-nous en discuter ensemble?

    Voici le lien pour découvrir mon travail,

    http://www.margotcharon.fr

    au plaisir de vos nouvelles,

    Bien à vous,

    Margot

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *